PILATES

Les bienfaits du PILATES


Une citation de Joseph Pilates, « Return through Life »

« Une bonne forme physique est la condition indispensable au bonheur. Notre interprétation d’une bonne forme physique prévoit l’atteinte et le maintien d’un corps uniformément développé, doté d’un esprit sain et pleinement capable de vaquer naturellement, facilement et de façon satisfaisante à toutes les activités quotidiennes, avec plaisir, entrain et spontanéité. »

Didier Pescher : le pilates n’est pas une mode c’est la base de tous les sports

Article issu du magazine fitness Challenges, des réponses de DIDIER Pescher

La méthode Pilates est arrivée timidement en France dans les années 90 pour exploser dès 2004. Aujourd’hui, après les coachs et patrons de club de fitness, ce sont les professionnels de santé – kinésithérapeutes et sagesfemmes – qui s’intéressent à cette pratique. Le point avec Didier Pescher, directeur de LeaderFit, n°1 de la formation Pilates en France.

Créée par Joseph Pilates, un allemand installé aux États-Unis au début du 20e siècle, cette méthode a réellement conquis le monde entier grâce à une femme au début des années 2000… Who’s that girl ? La reine de la Pop, madonna, devenue rapidement l’ambassadrice mondiale du Pilates.

Très vite en France les coachs et dirigeants de clubs veulent tous faire du Pilates et LeaderFit, le n°1 de la formation en France, a déjà formé près de 2000 personnes depuis 2006. aujourd’hui, cette méthode « qui fusionne l’entraînement du corps et de l’esprit » est loin de s’essouffler.« la demande est croissante et se diversifie, explique Didier Pescher. Le Pilates n’est pas un effet de mode mais la base de tous les sports. Après les coachs et patrons de clubs, aujourd’hui les demandes de formations viennent du secteur de la santé et des sportifs ».

Le Pilates a fait ses preuves et entre maintenant dans les systèmes de préparations sportives des footballeurs, des rugbymans, des volleyeurs, etc. sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, et ostéopathes l’intègrent à leurs protocoles thérapeutiques. « Au-delà du renforcement musculaire, souligne Didier Pescher, la méthode a montré son efficacité sur des lombalgies ou le plancher pelvien. La méthode est même introduite dans des écoles de formation paramédicale. » Aujourd’hui, LeaderFit forme près de 450 personnes chaque année (la formation dure 2 ans). Le profil des demandes ? Les coachs et éducateurs sportifs occupent tout de même toujours la première place du podium – 60 % des inscrits – contre 40% de professions paramédicales. Un secteur majoritairement plébiscité par les femmes qui représentent 70 % des effectifs.

 La méthode :

La méthode pilates a été inventée par un allemand, Joseph Pilates, qui, souffrant d’une malformation du thorax, développe une série d’exercices qui consistent à renforcer les muscles trop faibles, décontracter les muscles trop tendus. Le tout en faisant s’entendre le physique et le psychique. Le Pilates apprend à contrôler son corps grâce à 8 « principes » : la concentration, le contrôle, le centrage, la respiration, la précision, la fluidité, l’isolation et
la fréquence. « Accompagner le mouvement, l’exercice physique par l’esprit augmente de 30 à 40 % les résultats, souligne Didier Pescher. Cette perception optimum du corps et de l’esprit diminue le risque de blessures par une meilleure maîtrise du mouvement et une meilleure connaissance de son corps ».

Comment introduire pilates dans son club ?

Les conseils de Didier Pescher : « c’est délicat car l’esprit des clubs n’est pas le même que l’esprit Pilates. Les clubs demandent de la rentabilité alors cette méthode n’est souvent pas exploitée comme elle devrait l’être.

Pilates c’est 6 à 8 personnes par cours maximum, dans un espace dédié, déconnecté des autres activités fitness. Cette activité nécessite une correction personnalisée et une  attention individuelle, incompatible avec un groupe de personnes volumineux. La rentabilité d’une séance Pilates sera effective si et seulement si le Pilates est intégré comme un produit à part entière. En effet, les centres de remise en forme qui ont une rentabilité avec le Pilates sont ceux qui ont créé une carte Pilates à la séance, allant de 20/30/40 séances avec des prix dégressifs de 30 à 16 euros suivant les cartes. De ce fait on retrouve une meilleure rentabilité et une meilleure crédibilité.

L’enseignement du Pilates exigeant une formation spécifique complémentaire au Brevet d’Etat d’éducateur sportif, il paraît logique d’appliquer des tarifs différents aux activités de la remise en forme.

Pour résumer, le Pilates apportera une nouvelle clientèle de part l’activité même du Pilates et par rapport à la prise en charge individuelle de chaque participant. Et c’est en respectant cette recette que le Pilate conservera son identité ».

http://fitness-challenges.com/didier-pescher-le-pilates-nest-pas-une-mode-cest-la-base-de-tous-les-sports/

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *